Vous êtes ici : Accueil > Voyages et sorties pédagogiques > De Bologne à Florence
Publié : 25 avril 2010

De Bologne à Florence

(au jour le jour)

Du 18 au 24 avril 2010

Après une nuit dans le car, la première journée en Italie avait Ravenne pour cadre.

Le temps que s’ouvrent les musées et les sites, le groupe déjeunait à la terrasse d’un café, avant de gagner Saint-Vital (aux mosaïques mondialement connues) et le mausolée de Galla Placidia.

JPEG - 127.1 ko
Mausolée de Galla Placidia

La découverte de la ville se poursuivait ensuite par l’exploration du baptistère des Orthodoxes (ou baptistère néonien) et du Musée archiépiscopal.
Pour le repas de midi, c’était la place de l’église San Francesco (Saint-François) qui accueillait élèves et professeurs.
Un temps libre (et quelques égarées) plus tard, l’église Saint-Appolinaire le Neuf faisait l’objet d’une nouvelle visite, avant le baptistère des Ariens et la cathédrale.
Il était alors temps de regagner le car pour rejoindre Bologne (après un bref arrêt devant le mausolée de Théodoric) et prendre ses quartiers à l’hôtel.

20 avril...
C’est le deuxième jour en Italie et le premier contact avec Bologne. La matinée se passe en compagnie de Vittorio Giardino (dessinateur de bande dessinée) qui nous présente sa ville :arcades, église San Stefano et Archiginnasio (l’ancienne université) avec son fameux théâtre d’anatomie où se pratiquaient les dissections.
Après le déjeuner, c’est la fontaine de Neptune qui fait l’objet de toutes les attentions : dessin, description, poème...
La technique est libre. Un peu plus tard, c’est la cathédrale San Petronio qui accueille élèves et professeurs, avant une petite incursion dans l’ancien ghetto.

21 avril, troisième jour en Italie avec au programme la découverte de Parme et de Modène.
A l’arrivée à Parme, le groupe visite dans le Palazzo della Pilota le théâtre Farnèse puis la galerie consacrée au Corrège et au Parmesan. Ensuite, c’est le tour de la place de la cathédrale avec le baptistère orné de fresques et la cathédrale.
L’après-midi à Modène permet de découvrir la cathédrale puis la prestigieuse galerie d’Este qui réunit les collections de cette famille princière italienne.

Jeudi 22 avril, c’est déjà le dernier jour en Emilie-Romagne (avant Florence et le retour en France).
Pour la matinée, l’objectif est Ferrare. L’ancienne capitale de la famille d’Este , tombée aux mains ds Papes à la fin du XVIe siècle garde des traces de son passé glorieux , mais accueille aussi des formes d’expressions plus "nouvelles".
L’après-midi à Bologne débute par une glace puis un parcours de la ville en car découvert , histoire de se remettre en mémoire les principaux monuments et le plan de la ville. Pas question cependant de quitter la cité sans passer par l’église Saint-Dominique et le tombeau du fondateur de l’ordre des Dominicains.

Pour le dernier jour à Florence, la pluie a remplacé le soleil des jours précédents. Malgré tout, la ville reste superbe.
Après la découverte de la place de la Seigneurie, le pique-nique à l’abri des galeries des Offices et une brève incursion jusqu’au Ponte Vecchio, c’est la visite du Palazzo Vecchio (siège du pouvoir sous la République et les Médicis) puis de l’Eglise Santa Croce . Un temps libre et quelques sandwiches plus loin, le groupe prend encore le temps d’aller admirer la cathédrale Santa Maria del Fiore, le baptistère Saint-Jean et le campanile de Giotto .

Il est alors temps de se diriger vers l’Arno pour retrouver le car et regagner la France... Mouillés, mais riches d’images et de souvenirs.